Du vide.

Ils s'y perdraient.

060211

Recommencer.

La toucher. Jouer avec ses mains. Prendre le temps. Ne regarder qu'elle. Sa bouche et ses lèvres sont belles. Lointaine. Si on s'ennuie, on se retrouvera. En attendant, s'user à la regarder. En attendant, la fuite et l'abandon. De cet impossible trésor.
Posté par Cruella à 19:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]

310111

Dans la gueule.

Je sais que vous avez la beauté destructive, Et le sourire vainqueur jusqu'au dernier soupir.
Posté par Cruella à 17:33 - Commentaires [5] - Permalien [#]
280111

Dans la longue ligne de mes peurs, phobies et autres troubles angoissants.
Posté par Cruella à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
280111

A lire absolument.A regarder, dans ses yeux.Attendre, toucher.Attendre, doucement.Ne plus regarder, ne plus voir.
Posté par Cruella à 07:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
240111

J'envisage.

Le temps d'un instant tout s'éloigne. Tout, presque tout, parfois un simple détail. Et le reste suit. Plus tard :Je regarde mes mains comme pour chercher l'empreinte de tes doigts. Je regarde le sol, des lettres qui dansent encore, et des gens dans le froid. Je regarde le bleu avec appréhension. Je regarde ton nom un avec sourire trop lourd à porter. Je regarde un plafond lorsque mes yeux se ferment sur ton visage.
Posté par Cruella à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
200111

Paresthésie.

Lorsque la nuit tout recommence, lorsque je ne dors pas, que tout ces souvenirs me reviennent, je repense à toi. Des années entières ont passé sur cette poignée de jours. Tout est loin, tout est là. Quand ça recommence, je voudrais que tu sois là, et je ne sais pas pourquoi c'est toi dont j'ai envie. Elle marchait lentement, patiemment, à côté de moi qui n'y arrivait qu'à peine. Elle ne parlait que peu, un sourire mélancolique sur le visage. Je crois qu'elle souriait à cause de moi. Pas pour moi. Elle avait de grands yeux noirs qui... [Lire la suite]
Posté par Cruella à 21:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

110111

Je n'aime danser que pour te voir tourner.

- Mais que deviendra l’enfant après ? Après cette opération...- Après, il sera un corps sans âme, un être mort ; dans l’état actuel de votre chat. - Un légume, en quelque sorte.- Disons plutôt : de la viande ! »Et l’ogre se mit à rire, effrayant les chatons. Sous sa fine moustache on voyait paraître ses petites dents pointues.
Posté par Cruella à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
060111

Du reste.

Entre Oreste et Gide. J'ai rêvé que tu ne m'embrassais pas.
Posté par Cruella à 19:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
050111

Climatisée.

Déchirer. Faire le deuil. Renaitre. Avec patience. Avec passion.Faire des choix, les défaire.Lentement, violement. S'imaginer ailleurs, et se réveiller ici.Se rêver plus loin, et se réveiller là. Je voudrais te glisser que je t'aime, tellement bas que tu ne verrais que mes yeux dans les noirs.
Posté par Cruella à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
030111

Suicide Social.

Lorsque j'aurai coupé tous les ponts, qui pourra venir demander des nouvelles ?
Posté par Cruella à 12:37 - Commentaires [9] - Permalien [#]